Dossier Cellulite

Share This:

La cellulite touche 90% des femmes, minces ou rondes et peut être à l’origine d’un mal être important. Il existe aujourd’hui des techniques redoutables pour réduire la cellulite : l’application de crèmes amincissantes composées de plantes drainantes et les massages sont autant de solutions efficaces. Certaines formes de cellulite s’accompagnent également de sensations de jambes lourdes dues à une insuffisance veineuse.

La cellulite se présente sous l’aspect d’une peau d’orange inesthétique formée par des capitons. Elle se situe sur les zones suivantes : fesses, cuisses, bras et ventre. Phénomène naturel avant tout hormonal, elle se caractérise par une hypertrophie des cellules graisseuses. Elle touche tous les types de femmes : minces ou rondes.

Les différents types de cellulite

• La cellulite adipeuse

La peau est généralement tendue, que nous soyons en position debout ou allongée. La cellulite n’apparaît que lors d’un pincement de la peau. Il y a un excès du stockage des graisses généralement très localisé.

• La cellulite aqueuse ou infiltrée

Elle est molle et non douloureuse. Des sensations de jambes lourdes accentuent le phénomène. Elle est souvent liée à des problèmes circulatoires et de rétention d’eau. L’eau est stockée dans le derme et l’hypoderme.

• La cellulite fibreuse

Lors de la position debout, la cellulite est visible ; elle disparaît lors de la position allongée. La palpation est douloureuse due aux fibres nerveuses comprimées. Les vaisseaux sanguins et lymphatiques sont compressés. L’eau n’est plus drainée, et les toxines s’accumulent dans les tissus. La cellulite est dure au toucher. Le collagène est entouré de molécules de glucose qui le rigidifient.

Facteurs aggravants de la cellulite :

• Une mauvaise circulation sanguine Les amas graisseux se logent souvent dans des zones où l’activité des muscles est réduite. Par voie de conséquence, ils se logent dans des zones où l’activité des tissus lymphatiques est faible. Ainsi, les troubles de la circulation sanguine amènent des problèmes immédiats (cellulite, jambes lourdes) en empêchant une élimination correcte des toxines.

• Les hormones Les œstrogènes augmentent la production d’une enzyme qui implique un stockage de graisses plus importants sur les fesses et les cuisses.

• L’âge Dans la vie d’une femme, certains moments clés provoquent une montée d’œstrogènes favorisant l’apparition de la cellulite et notamment : la puberté, la grossesse (le corps stocke de la graisse pour favoriser l’allaitement) et la ménopause.

• Le manque d’activité physique La sédentarité est le meilleur ami de la cellulite. Le manque d’exercice ralentit le processus de dépenses énergétiques, et par conséquent, facilite l’implantation de la cellulite. L’activité physique favorise l’élimination des déchets et favorise le drainage.

• Le stress, l’angoisse Chez certaines personnes, le stress favorise le stockage des graisses. L’hyperémotivité est un facteur souvent aggravant par une augmentation considérable de la sécrétion du cortisol. Cette hormone envoie des signaux à notre cerveau augmentant notre appétit. Et, envoie une alerte à nos cellules, demandant le stockage immédiat des graisses.

• L’hérédité Malheureusement, il existe une certaine prédisposition concernant la formation de cellulite. Le processus de distribution des graisses, la mauvaise circulation sanguine sont autant de facteurs génétiques favorisant l’hypertrophie des adipocytes.

• Le style de vie Les positions assises trop longues, les vêtements trop serrés entrainent la formation de cellulite par un manque d’activation de la circulation sanguine.

• Le surpoids Le surpoids favorise et augmente la cellulite. C’est pourquoi, il faut être très attentif à l’indice de masse corporelle. Cet indice permet de définir la corpulence d’un individu : plus cet indice est élevé, plus on parle d’obésité.

LES PLANTES CONTRE LA CELLULITE

• Caféine : le meilleur des activateurs de lipolyse. Découverte en 1819 par Friedrich Ferdinand RUNGE et VONGIESE, la caféine est une molécule qui combat les amas graisseux, déstocke et réduit les capitons. Cet actif est aujourd’hui reconnu pour son action désinfiltrante intensive. La caféine permet une meilleure micro-circulation capillaire en augmentant le diamètre des vaisseaux sanguins. Elle possède une action vasodilatatrice. Facilement assimilable par le corps, elle décongestionne les tissus et active le drainage. Elle possède des propriétés lipolytiques et déstructure les amas graisseux en les transformant en énergie. Elle limite le stockage des graisses.

• L’extrait de Lotus L’extrait de Lotus est un actif minceur exceptionnel. Il permet la réduction du stockage de graisse en activant la lipolyse. Sa riche teneur en potassium aide à drainer les cellules épidermiques. L’extrait de Lotus est extrêmement concentré en Vitamine B6, phosphore, cuivre et manganèse. Tous ses minéraux favorisent la préservation de l’architecture adipeuse, et limitent l’inflammation du tissu adipeux. L’extrait de Lotus est un actif recommandé dans tous les soins corps amincissants.

• Huile essentielle de mandarine Les huiles essentielles d’agrumes sont connues pour leur vertu apaisante. L’huile essentielle de Mandarine est principalement composée de limonène. Elle est sou- vent employée pour calmer les peaux irritées. Très douce, elle est aussi très efficace contre les vergetures. Elle apaise les tissus cutanés enflammés en améliorant la circulation lymphatique. Elle est particulièrement recommandée pour lutter contre la rétention d’eau.

• Huile essentielle d’eucalyptus L’huile essentielle d’eucalyptus possède naturellement des vertus purifiantes. Elle a également un effet rafraîchissant, cicatrisant et anti-inflammatoire. C’est un formidable antiseptique. Elle réactive la circulation et tonifie e la peau.

• Extrait de Prêle Equisetum arvense : la prêle est la plante la plus riche en silice (plus de 10%) ! À cause de la cellulite, nos cellules deviennent hypertrophiées. Le derme est compressé. Le collagène chargé de maintenir l’élasticité des tissus ne remplit plus correctement son rôle. Il faut décongestionner et redonner à l’épiderme sa souplesse. La prêle est reconnue pour sa faculté à restructurer le collagène et améliorer l’élasticité de la peau. Elle est également très riche en potassium, calcium et saponosides aux propriétés anti-dégénératives.

• L’extrait de vigne rouge Vitis vinifera est reconnu pour son effet veino-tonique Les anthocyanosides apportent une action vitaminique P. Cette dernière diminue la perméabilité des capillaires et augmentent leur résistance. Elle favorise le retour veineux. Elle participe à la lutte contre l’altération des fibres de collagène, elle est indispensable au maintien cellulaire. Action lipolytique intense.

• Extrait de Lierre grimpant Hedera helix, riche en saponosides, action décongestionnante. Le lierre grimpant décongestionne, désincruste et purifie. Ses propriétés médicinales sont reconnues pour sa richesse en saponines (l’hédérine et l’alpha-hédérine). Le lierre grimpant possède un effet antibactérien. Sa composition en acides phénols, en avonoïdes, et en stérols participent à une action anti-inflammatoire. Dans la nature, le lierre grimpant est considéré comme une plante dite « dépolluante ».

• Extrait de Bigarade : un actif drainant et désinfiltrant L’extrait de pétale de bigarade favorise le drainage du tissu cutané en améliorant la micro-circulation grâce à son activité vasodilatatrice. Son activité lipolytique permet d’activer un effet amincissant. L’extrait de Bigarade est un formidable antioxydant riche en vitamine C et offre un effet décongestionnant très efficace.

Share This:

Ce contenu a été publié dans cosmétique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.